Le Théâtre des 2 Eaux est une compagnie créée à Bruxelles en juin 1984 par Xavier Lukomski.

La première création a lieu en octobre 85.  C’est UN JOUR MON PRINCE VIENDRA… d'après Blanche-Neige des frères Grimm, au Théâtre de la Balsamine.
Le travail se fait peu à partir du texte original, mais plutôt sur les archétypes que transporte le conte.
La structure narrative n’est pas linéaire, mais éclatée, construite sur une accumulation de moments : recherche de climats, de rythmes... Un spectacle en forme de chœur, à voix multiples.

En février 88, création d’ IL Y A PARFOIS DES TEMPÊTES d'après Lulu de F. Wedekind.
La base est, cette fois-ci, un texte dramatique. Mais là encore, c’est l'archétype que représente Lulu qui est au centre du travail.

Pour ces deux spectacles, il s’agit d’abord d’une démarche de recherche sur la forme. C’est avant tout une démarche d'écriture, même s’il s’agit d’une "écriture de plateau" qui emprunte ses mots (son texte), à la littérature, la plupart du temps non dramatique.

En février 94, après un long et obstiné combat de mise en production, LA BONNE VIE de Michel Deutsch, est créée au Théâtre Varia à Bruxelles.
C’est la première mise en scène d’un "véritable” texte de théâtre. Mais là encore, il s’agit d’une écriture en forme de collage, que certains ont classée dans le théâtre dit du " quotidien ", mais qui sera traitée ici dans une certaine abstraction. Si le quotidien est bel et bien présent, il n’a rien de naturaliste et sert d’abord à une réflexion philosophique sur la place de l’homme dans le monde.
La scénographie, à base d’images enchâssées dans des caissons lumineux, est l’œuvre d’un plasticien : Marc Rosensthiel.

En octobre 96, après un long atelier de préparation, création au Théâtre de la Balsamine à Bruxelles de DONNE-MOI TES YEUX, J’OUVRIRAI UNE FENÊTRE SUR MA CABOCHE, montage de textes à partir de l’œuvre de l’auteur russe Daniil Harms.
Le spectacle, coproduit par Le Théâtre de la Balsamine(B), le Théâtre Arc-en-Ciel de Rungis(F) et la Maison de la Culture de Tournai(B), tournera en région parisienne et sera repris en février 99 à la Chapelle des Brigitinnes.
C’est aussi la rencontre avec un auteur qui se prolongera plusieurs années, puisqu’un deuxième spectacle à partir de ses textes sera créé en 2002 dans le cadre du KunstenFestivaldesArts (CRÈVE ! TU N’AS PAS D’ÂME).

En septembre 99, création pour la réouverture du Théâtre Les Tanneurs à Bruxelles, d’un autre montage de textes courts : LA MÉCANIQUE DES FEMMES d'après Louis Calaferte.
La scénographie composée de photos projetées sur de multiples écrans, est l’œuvre du photographe-plasticien Jorge Leon.
Le spectacle est repris en avril 2001, au Théâtre Les Tanneurs puis au Théâtre d’Angoulême (F) en octobre 2001. Cette création inaugurait le “compagnonnage” du Théâtre des 2 Eaux au Théâtre Les Tanneurs.

En mars 2000, création d’ AU THÉÂTRE CE SOIR d’après Roland Dubillard au Théâtre Arc-en-Ciel de Rungis (F).
Une expérience très enrichissante de théâtre en appartement, forme très particulière, mais qui s’adapte bien à une de nos principales préoccupations, un contact le plus direct et le plus simple possible au public.

En septembre 2000, création dans le cadre du Marathon Européen de la Création Théâtrale de L’EUROPE, L’EUROPE !!! de l’auteur tchèque Marek Pivovar.

En mai 2001, création dans le cadre du premier Festival du Monologue « Enfin Seul » au Théâtre de l’L, d’un texte de Chantal Myttenaere : QUAND J’AI TUÉ POUR DE VRAI.

En mai 2002 la discussion avec Daniil Harms se poursuit, avec une reprise de DONNE-MOI TES YEUX, J’OUVRIRAI UNE FENÊTRE SUR MA CABOCHE et la création d’un deuxième spectacle : CRÈVE ! TU N’AS PAS D’ÂME, dans le cadre du KunstenFestivaldesArts à Bruxelles.  Ces deux spectacles forment un tout et sont présentés certains soirs en "version intégrale".
Coproduits par le Théâtre d’Angoulême, les deux spectacles y seront présentés en décembre 2002.

En mars 2003, premier passage à l’écriture sur le thème de l’autobiographie, avec la création au Théâtre Les Tanneurs de X, LES TRAVERS DU HASARD.
Le spectacle remporte le Prix de la meilleure création technique aux Prix du Théâtre 2003, et Jo Deseure y est nominée comme meilleure comédienne.

En mars 2005, création au Théâtre Le Public de LA MOUETTE d’Anton Tchékhov, dans la traduction d’André Markowicz.
Le spectacle est vu par plus de 6000 spectateurs, et obtient le prix de la mise en scène aux Prix du Théâtre décernés par la presse en 2005.

En mars 2007, le spectacle LA MOUETTE est repris au Théâtre Les Tanneurs.

En février 2008, création au Théâtre Les Tanneurs de TOKYO NOTES de Oriza Hirata.  Le spectacle y est repris en octobre 2008, avec 3 représentations exceptionnelles de TOKYO NOTO par la compagnie Seinendan de Oriza Hirata, en version originale japonaise.

En novembre 2008, création de PLANETE de Evgueni Grichkovets au Théâtre Les Tanneurs.

En février 2010, reprise de PLANETE au Théâtre Les Tanneurs

En mars-avril 2012, création de LA FORÊT d'Alexandre Ostrovski au Théâtre Le Public

La compagnie a été en résidence artistique au Théâtre Les Tanneurs de 2006 à 2010. Théâtre dirigé par Xavier Lukomski de juillet 2005 à janvier 2010.