D’après Louis Calaferte


 

 

 

 

 

 

©Mirjam Devriendt


Création : le 21 septembre 1999 au Théâtre Les Tanneurs (Bruxelles)

Tournée : Octobre 2001 au Théâtre d’Angoulême Scène nationale (F)
Reprise : Avril 2001 au Théâtre Les Tanneurs

Dans « La Mécanique des femmes », classé par Calaferte comme « récit », il est question de sexe ou plutôt de mots du sexe. Car, chez Calaferte, le sexe, avant d’être une action, est d’abord une question de mots. Le sexe va au-delà d’un pur mouvement physiologique, n’existe qu’au travers de ce que l’on en dit, donc de ce que l’on en pense. Dans l’entre deux de ces mots de la crudité, s’exprime un « ailleurs sensible », comme une méditation, comme une initiation aux mouvements constants de la vie et de la mort. 


Distribution :


Interprétation : Sandrine Laroche, Jean-Michel Vovk, Véronique Sonck (chant), Estelle Lannoy (accordéon)
Mise en scène : Xavier Lukomski
Scénographie et photos : Jorge Leon
Son : Marc Doutrepont
Lumières : Philippe Warrand
Production : Théâtre Les Tanneurs

 

Presse :

 

DE BELLES PETITES MORTS AVANT LA GRANDE
« Se détachant des multiples projets ayant plus ou moins réussi ce mélange entre texte, musique ou images, cette « Mécanique des femmes » rend l’alliance de ces trois langages évidente, indispensable et nous renvoie aux questions profondes, vitales que nos faims sexuelles peuvent cacher. Un spectacle qui ne fait qu’augmenter l’envie de découvrir Calaferte, que l’on sait multiple, parlant toujours de nous par d’autres manques, d’autres travers, d’autres questions. »
Christelle Prouvost - Le Soir – 24 septembre 1999

«Ce spectacle conçu à partir d'extraits du texte de Calaferte mêle habilement théâtre et installation scénique.  Fragments de corps enlacés, visages qui se croisent, oreillers froissés, les diapositives du scénographe Jorge Leon épousent le texte de manière fascinante.»
Katel Freson - La Lanterne - 31 mars 2001

 


^ Top

imprimer Print this page